Bonne année sous le signe de l'optimisme!

Bloavez mad! Bonne année à tous!

Qu'elle soit riche en émerveillements, en découvertes et en joie de vivre! Et pour lutter contre la morosité ambiante rien de tel qu'une généreuse dose d'optimisme! Sans avoir besoin de vivre avec des lunettes roses, sans se voiler la face, sans nier le monde et ses malheurs, l'optimisme nous aide à voir le beau, à apprécier les instants de sérénité, à espérer. Et ce n'est pas en nous laissant effacer par la grisaille que le monde se portera mieux...

Pour nous aider à cultiver la joie, une valeure chère à Hildegarde de Bingen, découvrez sa recette des "Biscuits de la Joie" (en téléchargement dans la rubrique "recettes"), des petits délices épicés bons pour le moral!

Et pour ceux qui en doutent j'ai envie de partage avec vous ce texte qui me parle et qui illustre mes voeux pour cette nouvelle année:

 

"Je suis optimiste parce que je trouve le monde féroce, injuste, indifférent.

Je suis optimiste parce que j'estime la vie trop courte, limitée, douloureuse.

Je suis optimiste parce que j'ai accompli le deuil de la Connaissance, que je sais désormais que je ne saurai jamais.

Je suis optimiste parce que je remarque que tout équilibre est fragile, provisoire.

Je suis optimiste parce que je ne crois pas au progrès, plus exactement je ne crois pas qu'il y ait un progrès automatique, nécessaire, inéluctable, un progrès sans moi, sans nous, sans notre volonté, sans notre sueur.

Je suis optimiste parce que je crains que le pire n'arrive et que je ferai tous pour l'éviter.

Je suis optimiste parce que c'est la seule proposition intelligente que l'absurde m'inspire.

Je suis optimiste parce que c'est l'unique action cohérente que le désespoir me souffle.

Oui, je suis optimiste parce que c'est un pari avantageux: si le destin me prouve que j'ai raison d'avoir confiance, j'aurai gagné; et si le destin révèle mon erreur, je n'aurai rien perdu mais j'aurai eu une meilleure vie, plus utile, plus généreuse."

E-E Schmitt